O Profeta da Misericórdia Site

Liga do Mundo Islâmico - Organização Mundial para Apresentar e Apoiar o Mensageiro de Deus

155711.jpg

A propos de la libéralité, de la générosité, de l’hospitalité et de  la largesse du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui), personne ne peut l'égaler dans ces qualités nobles dans la mesure où sa générosité englobe toutes les catégories dont la plus haute est de se sacrifier dans le chemin d'Allah en prenant le vers suivant comme emblème:
Il se sacrifie au moment où l'avare en retient.
Se sacrifier est certes le summum de la générosité.
Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) sacrifiait son âme en combattant contre les ennemis d'Allah: il en était le plus proche. Le courageux était alors celui qui prenait son parti et se rangeait à côté de lui.
De même, il donne généreusement de sa science: il apprenait à ses compagnons de ce qu'Allah lui a enseigné. Il insistait à leur apprendre le bien et d'être bienveillant à leur égard en disant toujours: " Allah ne m'a envoyé ni contraignant ni obstiné, mais en tant que précepteur et facilitateur". Rapporté par Mouslim.

Il dit également: "Je suis pour vous comme le père qui vous éduque". Rapporté par Ah̠med, Abou Daoud et Albâni qui l'a jugé bon.
D'ailleurs, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) faisait aussi preuve de générosité dans ce domaine quand il donnait plus de détails dans sa réponse au cas où quelqu'un lui posa une question sur une sentence légale. Interrogé sur la pureté de l'eau de la mer, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) répondit: "Son eau est purificatrice et ses animaux (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)morts) sont licites à manger". Rapporté par Ah̠med et les auteurs des sunans.
Il est également le plus généreux quand il s'agit de sacrifier son temps et son repos pour satisfaire aux besoins des autres et chercher à réaliser leurs intérêts. Un seul exemple suffit pour le prouver: " Toute femme parmi celles de Médine venait chercher l’Envoyé d'Allah pour qu'il la mène à sa destination en vue de remplir ses besoins".

D'autres exemples prouvent évidemment la grandeur de la générosité du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui); les voici:
- Djâbir rapporte:"Jamais on n'a demandé quelque chose au Messager d'Allah et qu'il ait dit "non"". H̱adith agréé.
-Anas  rapporte: "II n'est pas une seule fois où l'on ait demandé quelque chose au Messager d'Allah pour embrasser l'Islam et qu'il ne l'ait pas donnée. Une fois un homme se rendit chez lui et il lui donna un troupeau de moutons remplissant l'espace qui séparait deux montagnes. Cet homme-ci retourna parmi les siens et leur dit: "Ô mes gens ! Entrez en Islam car Moh̠ammad donne à la manière de celui qui ne craint pas la pauvreté".
Et Anas  d'ajouter: En effet, on voyait quelqu'un entrer d'abord en Islam ne visant par cela que les biens de ce monde, mais le soir venu la religion de l'Islam lui est devenue plus chère que bien plus que la terre ce monde et tout ce qu'il contient". (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)Rapporté par Mouslim)
-Le Prophète donna à Ṣafwân Ibn Oumayyah trois cents bêtes de troupeau après la bataille de H̠ounayn. Ce dernier dit alors: "Par Allah ! Le Messager d'Allah m'avait donné autant au moment où il m'est le plus détestable des hommes. Il ne cesse de me donner jusqu'à ce qu'il devienne pour moi plus aimé que les autres.

-Joubeyr Ibn Mout'im rapporte: "Alors que le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et avec lui les musulmans marchaient  sue le chemin du retour de la bataille de H̠ounayn, voilà que des Bédouins s'accrochèrent à lui, lui faisant leurs demandes jusqu'à ce qu'ils l'acculèrent à des arbustes épineux qui lui arrachèrent son manteau. Le Prophète s'arrêta et leur dit: "Donnez-moi mon manteau. Si j'avais du bétail au nombre de ces arbustes, je le distribuerais entre vous et vous ne me trouverez jamais ni avare ni menteur, ni lâche". Rapporté par Al Boukhâri.

Cette générosité faisait même aussi partie inhérente de son comportement avant son apostolat du fait que quand l'Ange Jibril, descendit sur Moh̠ammad à la grotte de H̠irâ‘, il revint Khadîdja terrifié. Celle-ci lui dit alors (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)pour le consoler): Non, répondit Khadija, le Seigneur ne t'humiliera point puisque tu consolides tes liens de parenté, tu soutiens les faibles, tu assistes les nécessiteux, et tu viens en aide aux victimes ".
A ce propos, Anas  dit: "le Prophète n'épargnait rien pour le lendemain". Rapporté par At-Tirmidhi et Al Abani qui l'a jugé authentique.

Et on rapporte encore qu'Abou Sa'îd a dit:" des gens parmi les Ançaris firent demande au Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) pour leur donner, il leur donna ce qu'ils demandèrent. Ensuite, ils firent de même et il leur donna de nouveau ce qu'ils demandèrent. Et pour la troisième fois ils firent pareil, il leur accorda ce qu'ils demandèrent jusqu'à ce qu'il n'avait plus rien. Or, il dit: "tout ce que je l'aurai, je ne vous l'empêcherai point. Quiconque s'abstient de mendier verra Allah l'aider à ne pas mendier ; Quiconque cherche à se dispenser des gens, Allah le rendra si riche qu'il s'en dispensera ; Quiconque cherche à patienter, Allah le fit patienter. Allah n'accordera du don plus bénéfique et plus large que la patience". Rapporté par les auteurs des Sunans.