Le prophète de la miséricorde Site

Ligue du Monde Islamique - Organisation Mondiale pour Faire connaître et Soutenir le prophète

suivez-nous

Find Le prophète de la miséricorde Site on TwitterFind Le prophète de la miséricorde Site on FacebookFind Le prophète de la miséricorde Site on YouTubeLe prophète de la miséricorde Site RSS feed

Image aléatoire

سلمان الأصالة

le site multi-langue

Loading...
HEALTH BENEFITS OF RAMADAN FASTING

Il accomplit quatre Omras. La première était celle de Houdaybia au cours de laquelle les mécréants l'empêchèrent d'accéder à la Sainte Kaaba. Il dut abattre ses offrandes, se raser et se désacraliser. La seconde était celle d'Al Qadha. C'était la compensation de la première Omra qu'il n'avait pu compléter. La troisième Omra était celle qu'il accomplit en parallèle avec son pèlerinage. La quatrième était celle d'Al Joarana. Il accomplit toutes ces Omras en venant de l'extérieur de la sainte ville et non de l'intérieur. On ne rapporta pas qu'il eut accompli plus d'une Omra en une année.

Guidance in Ramadhan

Il avait coutume de ne décréter le mois du jeûne qu'après l'observation certaine du croissant lunaire ou sur la base de témoignage oculaire, sinon, il achevait les 30 jours du mois de Chaaban. Quand le ciel nuageux empêchait de voir le croissant, il complétait les jours de Chaaban. Il ne jeûnait jamais le jour au cours duquel le ciel était couvert de nuages et n'ordonnait pas de le faire. Il n'annonçait la fin de Chaaban que sur la base de deux témoignages.

Guidée du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

Sa conduite dans ce chapitre est parfaite que ce soit pour le temps où il faudrait s'en acquitter, sa quantité, sa limite (Nissab) ou ses bénéficiaires. Elle tient compte des intérêts des pourvoyeurs et des pauvres. Il décréta de prélever dans les fonds des riches des quantités qui suffisent aux pauvres sans injustice ni préjudice pour quiconque. Quand il savait que telle personne méritait la zakat, il lui en donnait. Si quelqu'un dont il ne connaissait pas la situation lui en demande, il lui en donne tout en le mettant en garde et en lui expliquant qu'elle n'est pas licite pour les gens riches ou capables de gagner leur vie.

Guidée du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

1. Sa guidée pour la préparation des funérailles était parfaite et différait des coutumes de toutes les autres nations. Elle vise à faire le bien au mort, à sa famille et à ses proches parents. Elle consiste à encadrer le malade dès le début de sa maladie, à lui rappeler la vie Dernière et à lui ordonner d'écrire son testament et de se repentir. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) ordonnait à ceux qui assistait à quelqu'un en agonie de lui demander de répéter la profession de foi "Il n'y a pas de dieu en dehors d'Allah", afin que la profession de foi soit son dernier propos avant de mourir.

Guidée du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

1. Quand l'ennemi prenait position entre lui et la Qibla, il avait pour coutume de mettre les musulmans derrière lui et de les aligner en deux rangées. Il entamait la prière en glorifiant Allah disant: "Allah est le plus grand", suivi en cela par les autres musulmans. Ils se courbaient ensuite pour le Roukou' puis se redressaient tous. La première rangée derrière lui se prosternait par la suite alors que la seconde rangée faisait face à l'ennemi. Quand la première rangée se levait pour la seconde Rakaat, la seconde rangée se prosternait alors à deux reprises avant de se lever et de passer en avant au moment où l'autre rangée reculait en arrière, de façon à ce que les deux groupes bénéficient du mérite de la première rangée et que la seconde rangée puisse accomplir les deux prosternations avec le messager d'Allah, paix et salut d'Allah sur lui. Quand il se courbait pour la seconde génuflexion, les deux groupes répétaient la même chose. Quand il s'asseyait pour dire le témoignage, la seconde rangée se prosternait deux fois et le rattrapait au témoignage. C'est alors qu'il faisait le salut final en même temps que tous les fidèles.

Guidée du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

1. Il invoquait Allah pour demander la pluie debout sur le minbar lors du sermon. Il implorait Allah pour avoir la pluie également en dehors du vendredi. Il invoquait aussi Allah pour lui demander la pluie assis dans la mosquée, les mains levés vers le ciel. 2. On rapporta de ses invocations rogatoires: "Seigneur, donne à boire à tes serviteurs et tes animaux, répands Ta miséricorde et fais revivre Ton pays mort." (D) "Seigneur, accorde-nous une pluie qui vient à notre secours, salubre, généreuse, bénéfique, non nuisible, urgente et non différée"(D). 3. Quand il voyait les nuages et sentait le vent, il était pris d'angoisse visible sur son visage. Quand il pleuvait, il se détendait.

Guidée du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

1. Quand un jour le soleil s'éclipsa, il sortit rapidement vers la mosquée effrayé, tirant derrière lui sa couverture. Il conduisit la prière et fit deux Rakaats. Il récita dans la première Rakaat la Fatiha et une longue sourate à haute voix. Puis il se courba longuement pour la génuflexion. Il se releva ensuite et demeura longtemps debout mais resta un peu moins de temps que lors du Roukou'. Il dit en relevant la tête: "Allah entend celui qui Le loue, Seigneur à Toi la louange". Il reprit alors la récitation, se courba ensuite longuement pour la seconde Rakaat mais passa moins de temps que lors de la première Rakaat. Il se redressa puis se prosterna longuement. Il fit ensuite exactement la même chose que lors de la première Rakaat. Il accomplit de la sorte dans chaque Rakaat deux génuflexions et deux prosternations. Une fois la prière achevée, il prononça un sermon grave et éloquent.

Guidée du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

Il faisait la prière des deux Aïds dans le lieu de prière ("Musalla" à l'extérieur de la ville) portant ses meilleurs habits. Il mangeait avant de sortir lors de l'Aïd Al Fitr (fête de rupture de jeûne) quelques dattes au nombre impair. Quant à l'Aïd Al Idha (fête du sacrifice), il ne mangeait rien jusqu'à ce qu'il revienne de la prière. Alors, il mangeait de son offrande. Il retardait la prière de l'Aïd Al Fitr et accomplissait tôt la prière de l'Aïd Al Adha. Il allait à pied pour la prière. On transportait un piquet (Anaza) qu'on installait devant lui avant qu'il ne conduise la prière. A son arrivée au lieu de prière, il entamait l'office de l'Aïd sans appel à la prière ni second appel (Iqama). Il ne disait pas non plus;" Rassemblez-vous pour la prière". Il n'effectuait, ni lui ni aucun de ses compagnons une quelconque prière avant ou après l'office.

Guidée  du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

1- Il avait pour coutume d'exalter et d'honorer le vendredi. Il lui accordait des spécificités dont: les grandes ablutions de jour, porter ses meilleurs habits, écouter attentivement et obligatoirement le sermon et multiplier les salutations sur le Prophète(صلى الله عليه وسلم). 2- Quand les fidèles se rassemblaient, il sortait et les saluait. Il montait ensuite sur le minbar; se tournait vers les fidèles et les saluait avant de s'asseoir. Bilal lançait alors l'appel à la prière (Adhan). Juste après l'appel, il sermonnait les musulmans sans marquer de pause entre l'appel et le sermon. Avant d'installer un minbar, il parlait accoudé sur son arc ou sur un bâton

 Guidée  du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

1- Quand il entamait la prière, il disait: "Allah est le plus grand" (Allahou Akbar) mais il ne disait rien avant cette formule d'ouverture et ne disait jamais à haute voix l'intention de prière. 2- Il levait les deux mains, les doigts tendus, en direction de la Qibla, les plaçant au niveau des oreilles et des épaules. Puis il posait la main droite sur la main gauche. 3- Il entamait l'office tantôt avec cette invocation: "Seigneur, éloigne de moi mes péchés comme Tu as éloigné l'Orient de l'Occident, Seigneur, lave-moi de mes péchés avec l'eau, la neige et les grêlons, Seigneur, purifie-moi des péchés comme on purifie le vêtement blanc de ses saletés"(S); Tantôt avec cette autre invocation: "J'ai orienté mon visage vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre, et je ne suis point de ceux qui Lui font des associés; ma prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Maître de l'univers, Il n'a pas d'associé! C'est ce qu'on m'a ordonné et je suis le premier à me soumettre"(M).