Le prophète de la miséricorde Site

Ligue du Monde Islamique - Organisation Mondiale pour Faire connaître et Soutenir le prophète

suivez-nous

Find Le prophète de la miséricorde Site on TwitterFind Le prophète de la miséricorde Site on FacebookFind Le prophète de la miséricorde Site on YouTubeLe prophète de la miséricorde Site RSS feed

Dernière image

Islamic Education research network launched at University of Warwick

Image aléatoire

Скоростные встречи по-мусульмански проходят в Австралии

Attached images

m003.jpg
m003.jpg

L’une des exigences de la foi est d'aimer le maître de toutes les créatures, Mohammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Comment le musulman n'aime-t-il son Prophète alors qu'il est celui qui l'a guidé au chemin de la Lumière et de la foi et la raison par laquelle il sera sauvé de la mécréance et de l'Enfer?
Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) dit: " Personne d’entre vous ne sera un (vrai) croyant, s’il n’éprouve pas pour moi plus d’affection que pour son père, ses enfants et pour le reste de l’humanité".  H̱adith agréé.

Cependant l'amour le plus grand envers le Prophète est que le croyant devrait l'aimer plus que soi même. C'est pourquoi quand 'Omar رضي الله عنه avait dit au Prophète: " Ô envoyé d'Allah ! Je t’aime plus que toute chose à l’exception de moi ", le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) s’adressa à 'Omar Ibn Al-Khattab en disant: " tant que je ne serais pour toi plus cher que toi-même ". 'Omar se ressaisi. Il corrigea ses propos en disant: " Ô envoyé d'Allah, je t’aime plus que moi-même". Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) répondit: " C’est maintenant Ô Omar ". Rapporté par Al Boukhâri. Cela signifie: tu sais maintenant la vérité et tu as prononcé ce que tu dois prononcer.

D'ailleurs ceux qui suivent leur passion, innovent en matière de la religion, les qoborayyoune (ceux qui implorent et invoquent les morts dans les tombes), les magiciens, les charlatans, les pervers et les libertins, tous prétendent aimer le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Cependant il ne s'agit pas d'une prétention, mais d'un amour véritable. Car aimer le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) exige d'obéir à ce qu'il a ordonné, d'éviter ce qu'il a interdit de faire, de n'adorer Allah que conformément à sa chari'a et non pas selon les innovations et les passions. C'est pour cette raison que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit: " Toute ma communauté rentrera au paradis sauf celui qui ne veut pas". On lui dit alors: " Ô Messager d'Allah, qui donc ne voudrait-il pas rentrer au Paradis? " Il répondit: " Celui qui m’obéit rentrera au paradis et celui qui me désobéit ne veut donc pas y rentrer". H̱adith agréé.

Aimer le Prophète ne signifie du tout ni d'organiser des moulids (les anniversaires des Prophètes ou des vertueux) et les cérémonies funèbres ni d'écrire des poèmes pour le flatter avec exagération. Aimer est au contraire d'appliquer la sunna, de glorifier la chari'a, de revivifier sa guidée, de défendre sa personnalité et sa sunna, de croire à ses propos, d'évoquer sa révérence au moment où l'on parle de lui et prier sur lui à chaque fois qu'on mentionne son nom. L'Aimer est également d'éviter d'apporter des innovations à la chari'a, d'aimer ses compagnons, les défendre et reconnaître leur mérite, être hostile à celui qui se prend contre sa sunna ou contredit sa chari'a ou rabaisser les mérites de ceux qui en assument la responsabilité ou la transmettent. Or tous ceux qui ne se conforment pas à l'une de ces exigences sont tous loin de l'amour envers le Prophète chacun selon le degré de la violation qu'il a commise.
A ce propos, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) dit: "Celui qui apporte dans notre religion-ci une innovation qui lui est étrangère, son œuvre doit être rejetée". H̱adith agréé.
Il dit aussi: "Évitez les affaires innovées, car celles-ci sont une innovation, bid'a ". Rapporté par les auteurs des sunnas.

Et malgré cette mise en garde contre ces innovations, bid'a, des gens apportent des innovations dans la religion d'Allah et les estiment meilleures en prétendant que cet acte fait partie des preuves évidentes de l'amour envers le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Ils mentent au Prophète et fabriquent des ẖadiths en les attribuant au Prophète et en disant: "Nous mentons en sa faveur et nous ne lui mentons pas. Ceci est une sorte de la plus grande imposture et de l'égarement le plus abominable, car la chari'a, la législation d'Allah, est parfaite et n'a pas besoin de leurs mensonges et de leurs futilités.
De là, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a interdit d'injurier ses compagnons en disant:"N'injuriez aucun de mes compagnons, car si l'un de vous dépense (en aumône) autant que le mont Ouẖoud, il n'atteindra plus le degré de l'un d'eux (litt. le moudd qui est une certaine mesure) ni même la moitié du moud". (H̱adith agréé).

Cependant il existe des individus qui se mettent à injurier les compagnons du Prophète, maudissent Abou Bakr et 'Omar, accusent la pure et la purifiée ''Aïcha, la mère des croyants رضي الله عنه de ce dont Allah a déclaré innocente et prétendent le faire car ils aiment le Messager d'Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et défendent les siens.
D'ailleurs le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a interdit d'exagérer en matière de l'éloge en disant: "N’exagérez pas en me couvrant d’éloges, comme l’ont fait les chrétiens avec Jésus ; je suis seulement son serviteur, donc dites plutôt: le serviteur d'Allah et son Messager".  Rapporté par Al Boukhâri.

Malgré cette interdiction évidente, des musulmans suivent de près les gens du Livre en attribuant au Prophète des qualités qui ne conviennent qu'au Créateur, Glorifié soit-il, en Lui implorant substance, guérison et délivrance des dangers et ainsi de suite de ce qu'on ne devrait demander qu'à Allah. Ils effectuent de tels actes en prétendant que ce sont des signes révélateurs de l'amour envers le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) alors que ce sont effectivement des preuves d'ignorance, de polythéisme et d'opposition aux commandements d'Allah et de son Messager (Paix et bénédiction d’Allah sur lui).