Le prophète de la miséricorde Site

Ligue du Monde Islamique - Organisation Mondiale pour Faire connaître et Soutenir le prophète

suivez-nous

Find Le prophète de la miséricorde Site on TwitterFind Le prophète de la miséricorde Site on FacebookFind Le prophète de la miséricorde Site on YouTubeLe prophète de la miséricorde Site RSS feed

Dernière image

Islamic Education research network launched at University of Warwick

Image aléatoire

images.jpg

Attached images

m008.jpg
m008.jpg

Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) rentra à la Mecque après avoir rencontré la moquerie et la raillerie des gens de Ta’if. Il y entra étant sous la protection de Mout'im Ibn 'Adaye.
Au milieu de ce climat plein d'accusation de mensonge, de boycottage et d'oppression, Allah, Glorifié et purifié soit-Il, voulut affermir son Messager en l'honorant par le Voyage nocturne(Israa) et l'ascension (le Mi'radj). Il le fit voir ses  miracles les plus grands et le fit savoir les preuves évidentes de sa Grandeur en vue d'être capable de faire face à la mécréance et ceux qui y appartiennent.
S'agissant du voyage Nocturne, il signifie que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) se dirigea la nuit de la Mosquée Sacrée à la Mecque à la mosquée Al Aqsa à Jérusalem et revint la même nuit.
Quant à Al Mi'rage, c'est l'ascension du Prophète vers le monde céleste où il rencontra les Prophètes et vit le monde du Ghaïb, l'inconnaissable, et où la prière fut prescrite.

Cet événement visait à purifier les croyants dans la mesure où certains musulmans s'apostasièrent. Certains d'entre eux allèrent chez Abou Bakr رضي الله عنه et lui dirent: votre compagnon prétend qu'il voyagea la nuit à Jérusalem, Bayt Al Maqdis.
-L'a-t-il dit?
- Oui ! répondirent-ils.
- S'il l'a dit, il dit alors vrai.
- Le crois-tu alors qu'il dit qu'il voyagea la nuit à Jérusalem, Bayt Al Maqdis et rentra avant le matin?
- Oui ! Je le crois au sujet de ce qui vient de plus loin. Je le crois concernant la révélation lui venant du Ciel le matin ou le soir.                             C'est pour cette raison, on le surnomme le véridique, Assiddiq.  Et puisque Qorayche traita le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) de menteur et ne lui permit pas d'accomplir sa mission, il se dirigea vers les tribus arabes. Après être rentré de Ta’if, il se mit à se présenter aux tribus dans les grandes occasions en leur montrant l'Islam et en leur proposant de lui accorder refuge et secours de façon à lui permettre de transmettre la parole d'Allah.
Il y avait alors des tribus qui répondirent odieusement à l'appel et d'autres qui y réagirent favorablement. La réponse la plus répugnante vint de la part de la tribu de Béni Hanifa, le clan de Moussaylimah Al Kadhdhab, le menteur.

Parmi ceux à qui le Prophète s'était présenté, il y avait un groupe des arabes de Yathrib appartenant à la tribu d'Al Aws. Lorsque le Prophète leur parla, ils reconnurent en lui les qualités que lui attribuèrent les juifs. Ils se dirent les uns aux autres: " Par Allah ! C'est le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) que les juifs nous avaient annoncé. Que personne ne vous devance auprès de lui. "Six parmi eux crurent en lui: As'ad Ibn Zourarah, 'Aouf Ibn Al Hareth, Rafi' Ibn Malek, Qotbah Ibn 'Amer Ibn Hadidah et Sa'd Ibn Ar-Rabi'. Ces derniers furent la raison de la propagation de l'Islam à Médine. Ils partirent en lui promettant de le rencontrer l'année à venir. L'année d'après, la douzième de la mission du Prophète, eut lieu le remier serment d'allégeance d'Al 'Aqaba où douze hommes, dix faisant partie des Aws et deux de la tribu d'Al Khazradj prêtèrent allégeance au Prophète. Cinq parmi eux faisaient partie des six qui avaient déjà pris contact avec le Prophète l'année précédente. Tous crurent auprès d'Al 'Aqaba et s'engagèrent à exécuter ce qu'il aime, surtout à croire, à confirmer, à abandonner le polythéisme et les actes de désobéissance, à faire le bien et à ne dire que la vérité. Enfin ils prirent le chemin du retour à Médine où l'Islam se propagea de telle sorte qu'il n'y ait aucune maison où le Prophète n'avait pas été mentionné.

Une année plus tard, à la treizième année de la mission du Prophète eut lieu le deuxième serment d'allégeance d'Al 'Aqaba. Une délégation de soixante hommes et deux femmes vinrent auprès du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) embrassèrent l'Islam et prêtèrent serment d'entendre le Prophète, d'obéir à ses ordres en quelque situation qu'ils soient, de dépenser et dans les moments d'aisance et dans ceux de gêne, d'enjoindre le bien et d'interdire le blâmable, d'exécuter les commandements d'Allah sans craindre les reproches de qui que ce soit et de le soutenir et protéger.

Ensuite, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) leur demanda de désigner douze chefs d'entre eux pour qu'ils soient responsables auprès de leur peuple (au sujet de la mise en application des clauses de la Bay'a). Ils sortirent les chefs, neuf de la tribu Khazradj et trois de la tribu d'Al Aws. Alors le Prophète leur dit: 'Vous êtes garants de l'engagement souscrit par votre peuple tout comme celui de des partisans de Jésus, fils de Marie. Quant à moi, je suis garanti des miens. Enfin ils retournèrent à Médine où l'Islam se propagea parmi ses habitants, qu'Allah les agrée. [1] Ceci fut le prélude de l'Émigration bénie du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui).

[1] Essence des bons dans la biographie de l'Élu