Le prophète de la miséricorde Site

Ligue du Monde Islamique - Organisation Mondiale pour Faire connaître et Soutenir le prophète

Loading...
m016.jpg

Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) s'engagea dans la voie de la da'wa en adoptant tous les moyens possibles pour donner des conseils. Il se lança dans des domaines lui permettant de guider les gens vers la bonne direction. Il appela les hommes à adorer uniquement Allah sans lui attribuer un associé et d'abandonner les traditions de leurs parents en ce qui concerne le polythéisme, la mécréance et le fait d'invoquer les idoles. Il leur ordonna d'éviter les actes blâmables et renoncer aux interdictions.

m014.jpg

"Ô Messager ! Transmet ce qui t'a révélé de la part de ton Seigneur. Si tu ne le fais pas, alors tu n'aurais communiqué son message. Et Allah te protège des gens…"(sourate Al Mâ’idah, la Table servie, V. 67
A ce propos, Ibn Kathir dit: Cela signifie: transmets mon message, je te protègerai, te secourrai, te soutiendrai contre tes ennemis et t'accorderai la victoire sur eux. N'éprouve alors aucune contrainte et ne t'afflige pas car nul ne pourra te porter atteinte. Avant la révélation de ce verset même, on gardait le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui).

m003.jpg

L’une des exigences de la foi est d'aimer le maître de toutes les créatures, Mohammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). Comment le musulman n'aime-t-il son Prophète alors qu'il est celui qui l'a guidé au chemin de la Lumière et de la foi et la raison par laquelle il sera sauvé de la mécréance et de l'Enfer?
Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) dit: " Personne d’entre vous ne sera un (vrai) croyant, s’il n’éprouve pas pour moi plus d’affection que pour son père, ses enfants et pour le reste de l’humanité".  H̱adith agréé.

m019.jpg

Le Coran Sacré est le plus grand signe de la prophétie de notre Prophète Moh̠ammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui). C'est le Livre avec lequel Allah, le Très Haut a lancé un défi contre les Arabes et les autres communautés jusqu'au jour du Jugement Dernier de produire quelque chose de semblable à ce Coran. Allah, le Très Haut, dit:

m012.jpg

Lorsque la persécution s'intensifia contre les compagnons du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui), il les autorisa d'émigrer à Médine. A ce moment-là, le Prophète s'était assuré que la da'wa régna Médine qui devint prête à accueillir les émigrants. C'est ainsi que les croyants se dépêchèrent à émigrer et sortirent en groupe les uns après les autres. Il ne restait plus enfin à la Mecque que le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui), Abou Bakr رضي الله عنه , 'Ali et ceux que les polythéistes empêchèrent par force de partir.

m017.jpg

Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) entra à Médine. Ses habitants l'accueillirent avec joie et cordialité. Il ne passait par une des maisons des Ançars sans que le propriétaire saisisse le mors de sa monture en l'invitant à descendre chez lui. Il s'excusait en leur disant: "Laissez-la. Elle est ordonnée." Elle poursuit sa marche jusqu'à l'endroit actuel de la mosquée du Prophète ; alors il s'agenouilla, puis se releva alors, marcha un peu et enfin revint au premier endroit et s'agenouilla.

m009.jpg

Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) était le plus courageux des hommes. La preuve en est qu'il fit face seul à la mécréance en faisant appel à l'unicité d'Allah et à Lui vouer le culte pur. C'est pour cette raison que les incroyants, tous unis, le combattirent, lui firent tellement tort et même complotèrent pour le tuer. Cependant ceci ne l'effraya point ni ne le poussa à se montrer conciliant. Il insista à transmettre la religion (Da'wa) et s'accrocha à la Vérité étant avec lui. Il le dit en toute fierté et hauteur en faisant défi à tous les tyrans de la terre: "Ô oncle !

m006.jpg

Cette bataille eut lieu au mois de Ramadan de la deuxième année de l'Hégire. La cause en était que le Prophète sortit en compagnie de trois cent treize hommes ayant pour but d'attaquer une grande caravane appartenant à Qorayche dans son retour de la Syrie. Tellement vigilent et prudent, le chef de cette caravane, Abou Sofiane, s'enquérait auprès de tous ceux qu'il rencontrait sur les déplacements des musulmans.